Echinococcose du renard (myrtille)

 

Toutes les infos médicales sur Echinococcose du renard

(myrtilles et champignons)

Echinococcose beaucoup plus rare que celle du chien, elle est due à l'echinococcus multilocularis.
- l'hôte de ce taenia est le renard,
avec un hôte intermédiaire qui est en général un rongeur.

Cette maladie n'est pas uniquement une maladie des forêts mais également une maladie des champs et de lisière des bois..

L'homme est un hôte accidentel qui se contamine en mangeant des baies (myrtilles en particulier) souillées par les déjections du renard. (les déjections intestinales, c'est à dire les crottes) .

Il faut également savoir que le renard peut hanter les villes ou leur banlieues,et qu'un jardin non clôturé peut représenter un risque identique.

Le taenia vit dans l'intestin du renard et les oeufs de ce taenia sont expulsés dans les excréments de l'animal.

Il faut savoir que le risque est à ras du sol et qu'il faut se méfier de la consommation de pissenlits, de mâche sauvage, voire de champignons, dans les régions d'endémie.

Dans les Vosges, la Franche-comté, la Savoie et l'Alsace, en particulier, il est recommandé de ne pas consommer les myrtilles crues, et de se méfier des salades sauvages.

Il faut également savoir que ces oeufs sont très résistants aux basses températures (même à celles du congélateur), mais que par contre ils ne résistent pas à la chaleur.
Une tarte aux myrtilles cuites n'est pas dangereuse de même que les confitures.

La larve atteint le foie de l'homme, elle y détermine de très fortes lésions nécrosantes et envahit tout le foie et les voies biliaires.

SYMPTOMES

Au début, simple gêne sous hépatique.
L'EOSINOPHILIE est élevée.
Puis un ictère rétentionnel s'installe (jaunisse) avec infection des voies excrétrices vésiculaires et hépatiques (angiocholite) .
Le foie est gros, irrégulier, ferme.

EXAMENS COMPLEMENTAIRES

Il faut savoir que la sérologie peut se positiver parfois plusieurs mois seulement après l'infestation..

Léchographie reste un excellent moyen de diagnostic entre les mains expérimentées.
Elle permet de repérer des lésions de 1 cm ce qui permet l'ablation de ces lésions chirurgicalement

TRAITEMENT

Dans les formes diagnostiquées au début, si elles restent localisées, une hépatectomie sélective permet de guérir le malade (ablation de la partie du foie contaminé) .
L'administration d'albendazole à la dose de 10 à 15 mg / kilo et par jour, la vie durant peut être envisagée.

Dans les formes évoluées, le pronostic est très sombre.

On ne dira jamais assez que la consommation des champignons et myrtilles crus dans les régions du nord-est de la France est fortement déconseillée.